Ieu soi un arbre

Se caliá d'un sol imatge retipar la poesia occitana contemporanèa, l'arbre espeliriá dins tota son evidéncia miraclosa. Coma la poesia, es un camin vertical que mena de la tèrra al cèl. Coma ela, s'apastura de las tenèbras de sas rasigas e arrapa lo vent que passa. La lutz es sa complícia, que li permet de se noirir de l'aire del temps. L'arbre canta dins l'alen brusissent de sas milanta fuèlhas. Es una nau immobila que parla de viatge. L'arbre es un monument que batega, lo testimòni d'una edat d'aur somiada, lo vestigi d'un estat de natura e d'innocéncia e lo companhon amistós que nos consola de sa pèrda amb la flatinga de sa rusca rufa. Los poètas occitans del vinten sègle o an plan sentit, an vist en el l'imatge de la condicion umana, la de l'escritura poetica e tanben la de lor lenga garruda et freula, millenària e menaçada, al perilh de la ressega e del destral. Quand parlan de l'arbre, aquò's d'eles e de lor lenga que parlan, aquò's de la poesia dins sas formas innombrablas, e aquò's de nosautres.

 

Je suis un arbre

S'il fallait d'une seule image résumer la poésie occitane contemporaine, l'arbre surgirait dans toute son évidence miraculeuse. Comme la poésie, il est un chemin vertical qui mène de la terre au ciel. Comme elle, il se nourrit des ténèbres de ses racines et capture le vent qui passe. La lumière est sa complice, qui lui permet de se nourrir de l'air du temps. L'arbre chante dans le souffle bruissant de ses milliers de feuilles. Il est un vaisseau immobile qui parle de voyage. L'arbre est un monument qui palpite, le témoin d'un âge d'or rêvé, le vestige d'un état de nature et d'innocence et le compagnon amical qui nous console de sa perte avec la caresse rugueuse de son écorce. Les poètes occitans du XXe siècle l'ont bien senti, ils ont vu en lui l'image de la condition humaine, celle de l'écriture poétique et aussi celle de leur langue robuste et fragile, millénaire et menacée, à la merci de la scie et de la hache. Quand ils parlent de l'arbre, c'est d'eux et de leur langue qu'ils parlent, c'est de la poésie aux formes innombrables, et c'est de nous.

 

Joan-Claudi Forêt - Introduccion d'Arbres 

 

Las Voses de la modernitat - Les voix de la modernité  est une invitation à découvrir une création poétique vivante et riche, en dialogue avec le Monde et l'Histoire, loin du cliché d'une culture occitane forcément « provincialisée ». Célébration de l'oralité poétique, ce parcours virtuel permet d'accéder à des extraits mais également à des textes complets et donne à entendre, lorsque le document existe, le poème mis en voix, parfois dans la voix du poète lui-même. C'est un parcours virtuel dynamique, qui sans chercher à l'exhaustivité, évolue au gré des rencontres et des projets.

Ainsi, suite à la coproduction du coffret Arbres par les éditions Cardabelle et le CIRDÒC, Voses vous propose un nouvel angle d'interprétation, la rencontre entre les arts poétiques et photographiques initiée par l'artiste Georges Souche. Arbres c'est une première série de 12 cartes postales proposant 12 extraits de textes de quelques-unes des grandes voix de la poésie occitane du XXe siècle : Léon Cordes, Max Rouquette, Marcelle Delpastre, René Nelli... Des textes auxquels viennent faire écho les photographies de Georges Souches autour d'une même figure emblématique, l'arbre. Une découverte de la littérature occitane sur support graphique que Voses propose de poursuivre et d'approfondir en ligne, par un système de liens et de flashcodes.


Las Voses de la modernitat - Les voix de la modernité es una invitacion a descobrir una creacion poetica viva e rica, un dialòg amb lo Monde e l'Istòria, luenh del ponciu d'una cultura occitana forçadament « provincializada ». Celebracion de l'oralitat poetica, aquel percors virtual permet d'accedir a d'extraches mas tanben a de tèxtes complèts e dona a ausir, quand lo document existís, lo poèma mes en votz, de còps dins la votz meteissa del poèta. Es un percors virtual dinamic, que sens cercar l'exaustivitat, evoluís en foncion dels rescontres e dels projèctes.

Aital, en seguida de la coproduccion del cofret Arbres per las edicions Cardabelle e lo CIRDÒC, Voses vos propausa un angle d'interpretacion novèl, el rescontre entre las arts poeticas e fotograficas iniciat per l'artista Georges Souche. Arbres es una primièra seria de 12 cartas postalas que propausan 12 extraches de tèxtes d'unas de las grandas voses de la poesia occitana del sègle XX : Leon Còrdas, Max Roqueta, Marcèla Delpastre, Renat Nelli... De tèxtes que las fotografias de Georges Souche i fan resson a l'entorn d'una meteissa figura emblematica, l'arbre. Una descobèrta de la literatura occitana sus supòrt grafic que Voses propausa de perseguir e d'aprigondir en linha, gràcias a un sistèma de ligams e de flashcodes.

Produccion / Production

 Las Voses de la modernitat  a été conçue par les bibliothécaires et techniciens du CIRDOC-Mediatèca occitana.

Responsable éditorial : Benjamin Assié, conservateurRecherches documentaires, sélection des textes et rédaction : Sandra Juan, Jeanne-Marie Vazelle, Mélissande Garcia, Marion Ficat, Camille Danzon, Françoise Bancarel et pour la coproduction Arbres / Voses : Georges Souche ; Documentation et illustrations sonores : Marion Ficat, responsable Département sonore ; Edition numérique : Franck Taurinya, responsable diffusion et moyens techniques.

Mercejaments / Remerciements

S'il nous est donné aujourd'hui la possibilité d'entendre les voix des grands poètes occitans de la modernité, nous le devons en grande partie au travail d'enregistrement et de diffusion mené par Aura - Occitània productions avec la collection de CD « Trésors d'Occitanie », dont sont extraits la majorité des enregistrements proposés dans notre parcours numérique ( ne saber mai sus la colleccion "Trésors d'occitanie"). 

Nous tenons également à remercier pour leurs contributions : Joan-Maria Petit, Magali Jarcques-Cordes, Marie Rouanet, Joan-Claudi Forêt, Sèrgi Javaloyès et l'Institut occitan d'Aquitània, Joan Eygun et les éditions Letras d'òc, Bruno Cécillon et Ràdio Lenga d'Òc, Domenja Lekuona et Ràdio País, Marie-Jeanne Verny et le Département d'occitan de l'université Paul-Valéry de Montpellier, les éditions Jorn, les éditions IEO, les Archives d%