Retour haut de page

Lettre de Frédéric Mistral à Auguste Fourès du 10 mars 1882 [Texte manuscrit]

D'autres ressources sur la Bibliothèque virtuelle Frédéric Mistral

Voir la notice détaillée
SKMBT_C224e14021713330_0001.jpg

Le saviez-vous ?

Qui est Auguste Fourès  ?

Poète languedocien originaire de Castelnaudary, journaliste, historien albigéiste, fédéraliste. La première partie de son œuvre est écrite en français puis, vers 1875, encouragé par Mistral et Achille Mir, il commence à publier en occitan. Mistral le complimente alors beaucoup sur sa poésie. Il est, avec Louis-Xavier de Ricard, un des "félibres rouges", républicain et anticlérical. Ils fondent en 1876 l'almanach La Lauseta, dont ne paraîtront que quatre numéros entre 1877 et 1885. En 1881, il est proclamé majoral du Félibrige (Maintenance du Languedoc) et bénéficie de l’appui de Frédéric Mistral.


Description de la lettre

Dans la lettre du 10 mars 1882, Mistral presse Fourès de ne pas l’apparenter publiquement aux Républicains. Ce passage pointe l'ambiguïté qui touche l’orientation politique de Mistral : après une jeunesse républicaine déçue, il semble abandonner tout véritable engagement politique et il se rapproche de la tendance idéologique du Félibrige imposée par un Roumanille blanc. Son unique engagement va à la “Cause provençale”.

Appartient à :

La correspondance entre Frédéric Mistral et Auguste Fourès

Citer ce document

Mistral, Frédéric (1860-1914), [Lettre de Frédéric Mistral à Auguste Fourès : 10 mars 1882], Occitanica - Mediatèca Enciclopedica Occitana / Médiathèque encyclopédique occitane
http://occitanica.eu/omeka/items/show/3835

Contribuez

Tags autorisés : <p>, <a>, <em>, <strong>, <ul>, <ol>, <li>