Recèrca

sus 2
Filtrar
Filtres actifs
Portail : Mediatèca
Dialecte : Limousin
Sauf
Type de Document : Texte electronique
Type de Document : Rapport officiel
Auteur : Daugé, Césaire (1858-1945)
oci (14)
fre (12)
lat (2)
pro (2)
Tipe : Libre / Data : 1908

Cet article de Gustave Clément-Simon (1833-1937), extrait du Bulletin de la Société Scientifique, Historique et Archéologique de la Corrèze (Tome XV), est une description raisonnée de quelques manuscrits se rapportant au Limousin de par leur sujet ou l'origine de leurs auteurs. Il décrit tout particulièrement le manuscrit dit de Gallaup de Chasteuil (p.23 et suivantes), aussi appelé "Chansonnier de Béziers", conservé aujourd'hui à la médiathèque du CIRDÒC à Béziers (cote Ms 13). 

Ce manuscrit occitan est une copie datant de la fin du XVIIe siècle - début XVIIIe siècle d'un chansonnier médiéval des troubadours, relié en parchemin aux armes de Gallaup de Chasteuil.  


Pour en savoir plus sur le Chansonnier de Béziers

Geneviève Brunel-Lobrichon, "Le chansonnier provençal conservé à Béziers", dans Actes du premier congrès international de l'Association internationale d'études occitanes / éd. par Peter T. Ricketts. - London : A.I.E.O, 1987, p. 139-147.

Cyril P. Hershon, "Le chansonnier de Béziers, édition semi-diplomatique" La France Latine, n.150, 2010, p.5-298 ; n.152, 2011, p.7-184.

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 1900
Parcours historique et géographique en Auvergne et en Limousin avec les écrivains et poètes originaires de ces provinces. L'ouvrage contient des extraits de textes, poèmes et chants occitans.
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Libre / Data : 1892
Étude de Camille Chabaneau sur le dialecte limousin et les principaux auteurs qui se sont distingués dans ce dialecte. Cette étude publiée dans la Revue des Langues romanes en 1892, contient en appendice des extraits de divers textes limousins.
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Film de ficcion / Data : 2011-02-03

Presentacion, pel collectiu Dètz

Gora l'occitanista que cerca las trufas deu Perigord plan conegudas.

Hèsta de la Trufa, Senta Crotz de Maruelh.
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Manuscrit / Data : 10..

Lo fragment de poèma en occitan imitat del tractat De Consolatione Philosophae de Boeci (480?-524) es considerat coma « lo monument literari mai ancian de lenga d'òc » (Paul Meyer). Aquesta òbra morala es atribuida a un clergue lemosin. Es estat segurament compausat e copiat a l'abadiá de Sant-Marçal de Lemòtges dins lo primièr tèrç del sègle XI.
Lo manuscrit, que compren los 258 vèrses primièrs del poèma (lo darrièr es troncat al segond mot) es conservat dins un recuèlh de manuscrits religioses que venon de l'abadiá de Saint-Benoit-sur-Loire (abadiá de Fleury). Es a l'ora d'ara conservat dins lo fons ancian de la Bibliotèca d'Orleans (ms. 444, p. 269-275)

Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Manuscrit / Data : 1779
Religieux de la congrégation de Saint-Maur, Léonard Duclou (Limoges, 1703 ; Solignac, 1782) a séjourné à l'abbaye de Meymac et au prieuré de Saint-Angel en Haute-Corrèze. Sans doute est-ce ce qui l'a poussé à recueillir dans ce Dictionnaire de la langue limousine les mots en usage à la fin du XVIIIe siècle et à les orthographier de manière à en faire connaître la prononciation. Passionné d'étymologie comme les érudits de son temps, il a tenté de trouver aux mots un lien avec le latin, le grec, voire l'allemand, le celte ou le breton.
Ce manuscrit existe en deux exemplaires. L'un, daté de 1774, est dans une collection particulière. Celui de la Bfm (Ms 136) composé de 181 feuillets porte la date de 1779. Il s'arrête à la lettre « v » mais comporte quelques ajouts manuscrits sur feuilles volantes. Le dictionnaire proprement dit occupe les 160 premiers feuillets auxquels s'ajoutent deux suppléments : les « termes en usage dans les villes d'Ussel, Maimac, Égletons, Saint-Angel et lieux circonvoisins » (30 p.) et les vieux mots limousins extraits de manuscrits des XIVe et XVe siècles (3 p.). À la fin du texte, se trouve le jugement du censeur royal – absent du manuscrit de 1774 – disant que ce travail, « fruit du zèle patriotique le plus louable et des connoissances utiles d'un savant bénédictin, a été composé dans la vue d'accélérer les progrès de la langue françoise, et de la rendre familière dans la province du Limousin ». L'exemplaire de la Bfm est accompagné d'un prospectus manuscrit, d'une autre main, présentant le Dictionnaire : l'auteur y déclare notamment avoir eu pour objet « d'être utile aux étrangers qui par leurs emplois […] sont obligés d'avoir relation avec des personnes qui ignorent presque absolument le françois ». Ce prospectus reprend en partie la préface de l'auteur qui précède le Dictionnaire. 

Le prospectus joint à l'exemplaire de la Bfm est une version manuscrite de celui paru dans le Calendrier ecclésiastique et civil du Limousin pour 1777 qui nous apprend qu'une souscription court du 11 juin 1776 au 1er mars 1777. Les souscripteurs, qui doivent s'adresser à l'abbé Vitrac, professeur au Collège, bénéficieront du tarif préférentiel de 5 livres pour un format prévu grand 8° ; pour les autres, il reviendra à 7 livres 10 sols. Cette annonce, qui occupe 12 pages, donne en plus un avant goût de l'ouvrage en livrant quelques-uns des premiers articles du dictionnaire. Un extrait de ce prospectus est paru dans la Feuille hebdomadaire de la généralité de Limoges du 11 juin 1776 où il est indiqué que « on ne le livrera à l'impression que lorsqu'on aura un certain nombre de souscripteurs ». Sans doute n'ont-ils pas été assez nombreux car l'ouvrage n'a pas été imprimé. Resté manuscrit, il a cependant été utilisé par Maurice Robert qui, lors de la publication en 1968 du Dictionnaire de la langue limousine de Léon Dhéralde (1815-1891), y ajouta une partie du travail de Duclou.

Sur la page de garde du manuscrit, une note de l'imprimeur Roméo Chapoulaud (1800-1890), datée d'avril 1825 donne les noms des anciens possesseurs et indique comment il lui est parvenu : il en a hérité de son oncle maternel Léonard Juge de Saint-Martin, un des frères de l'agronome Jacques-Joseph Juge de Saint-Martin et époux de Françoise Chapoulaud, sœur de son père l'imprimeur François (II) Chapoulaud. Jointe au manuscrit, sur une feuille, Roméo Chapoulaud explique comment il a failli ne pas le récupérer après l'avoir prêté pour servir à l'édition des poésies occitanes de l'abbé François Richard (1733-1814) sortie des presses Chapoulaud en 1824.

Pour consulter le manuscrit sur le site de la Bibliothèque numérique du Limousin : http://www.bn-limousin.fr/feuilleteuse/109/index.html
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Carta postala
Cette carte postale fait partie de la collection "A cadun sa part" destinée à promouvoir les écrivains d'expression occitane de l'entre-deux-guerres. Les portraits stylisés des personnalités de la renaissance occitane sont accompagnés de courts textes.

Marguerite Genès, actrice importante du développement du mouvement félibréen en Limousin dès la fin du XIXe siècle, était par ailleurs professeur de français. Elle choisit naturellement de consacrer le texte de sa carte à la question du double héritage linguistique et de l'enseignement de l'occitan à l'école. 
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Manuscrit / Data : 18..
Conte borlèsc en occitan lemosin d'Auguste Chastanet (1825-1902) de Mussidan (Dordonha), majoral, fondator del Bornat dau Peirigòrd. Revirada francesa en regard.
Tipe : Manuscrit / Data : 18..
Transcripcion d'un tèxte extrach d'un ancian registre de la catedrala de Tula contenant mantuns actes en latin, francés emai occitan. Lo document es estat transcrich per l'abat Joseph Roux (1834-1905), felibre majoral lemosin, canonge de la catedrala de Tula, fondator de la revista occitana Lemouzi.
sus 2