Recèrca

Filtrar
Filtres actifs
Portail : Mediatèca
Type de Document : Affiche
Dialecte : Languedocien
Sauf
Type de Document : Texte electronique
Type de Document : Rapport officiel
Tipe : Aficha / Data : 1968

Cette affiche, devenue célèbre, est née de la rencontre des étudiants des Beaux-Arts de Paris et du mouvement viticole audois au lendemain de mai 1968. Première affiche occitane conçue en sérigraphie, elle fut à l'origine d'un vaste mouvement de documents revendicatifs qui marqua l'occitanisme des années 1970.

Description matérielle

Affiche, sérigraphie, 115 × 76 cm.

Exemplaires conservés

CIRDÒC, Département Iconotèca.

Histoire et contexte

Les conditions de production de cette affiche sont bien connues grâce au témoignage du chanteur Claude Marti, publié dans son récit autobiographique Homme d'Oc (Paris : Stock, 1975) :
« Un jour, je suis appelé chez Claude Rives [cultivateur, actif dans les mouvements viticoles audois]. Avec lui, plusieurs camarades viticulteurs et quelques jeunes des Beaux-Arts, je crois, qui étaient venus me proposer leurs services. On me dit : "Voilà : le moment est venu de lier la révolution et l'occitanisme. On va faire une affiche." […] Les gens des Beaux-Arts expliquent ce qu'est la sérigraphie, et puis nous disent : "Pour la première, on va vous faire le dessin que vous voudrez." Et nous avons décidé de représenter simplement une silhouette d'homme debout avec ces mots : Òme d'Òc, as dreit a la paraula, parla ! […] Nous l'avons tirée à des centaines et des centaines d'exemplaires, que nous avons répartis entre les différents groupes qui s'étaient créés spontanément, et c'est ainsi qu'elle a été collée un peu partout dans l'Aude. Elle a eu un effet multiplicateur immédiat : plusieurs autres groupes se sont créés, qui ont pris le nom de Comités d'Action Occitans (C.A.O.) et ces CAO à leur tour ont commencé à peindre, à coller des affiches, à faire des articles dans les journaux. »

C'est en 1968, à Alzonne, chez Claude Rives, que fut réalisée la première affiche Òme d'Òc, as dreit a la paraula, Parla ! Elle fut tirée à des centaines d'exemplaires.

La sérigraphie demande peu d'investissement : un cadre de bois tendu de soie, un vernis obturateur, de l'encre sérigraphique, une raclette et du papier. Des objets que les militants trouvaient facilement dans les tombées des imprimeries de journaux.

Postérité de l’œuvre

L'affiche Òme d'Òc, as dreit a la paraula, Parla ! bénéficie encore d'une grande notoriété. Son message, repris en chanson par Claude Marti et plus récemment Philippe Vialard, est régulièrement utilisé par les partis régionalistes et associations revendicatives et se décline en plusieurs variations (Òme et Femna d'Òc …).
L'affiche sérigraphiée fut le média occitan par excellence des années 1970, popularisant les concerts des chanteurs et des chanteuses de la « Nòva cançon occitana », les représentations du théâtre populaire occitan du Teatre de la Carrièra, et surtout rendant visible une parole occitane au sein des grands mouvements sociaux et politiques de l'époque, de la lutte des paysans du Larzac aux premières mobilisations antinucléaires lors de la construction de la centrale de Golfech près de Toulouse en passant par les manifestations des viticulteurs du Bas-Languedoc. Ces affiches ont joué un rôle important pour l'audience des mouvements occitanistes dans les années 1970, pour la socialisation des termes « occitan » et « Occitanie », et aussi pour la découverte par les locuteurs traditionnels de normes d'écriture de l'occitan, avec la graphie dite classique, mises au point au cours du XXe siècle. À partir de 1968, l'Occitanie se couvre d'affiches de revendications qui rappellent, par leur style et leur technique, celles qui avaient été diffusées à Paris pendant les événements de mai 1968.

Critiques et réception de l’oeuvre

En mai 1968, de nombreux mouvements étudiants et syndicaux ont agité les villes et régions occitanes. Cependant, les revendications en occitan ou pour l'occitan sont restées très marginales dans les manifestations, les tracts, les affiches. Mai 1968 n'en demeure pas moins le point de départ d'un mouvement qui a popularisé auprès des habitants des régions occitanes les mots même d'« occitan » et d' « Occitanie », transformant considérablement les conceptions de la langue et de la culture occitanes dans un contexte de crise de la transmission linguistique.

Ressources numériques

Accéder à l'atelier pédagogique "La lenga s'aficha"
Mise en ligne : 16/01/2020
Tipe : Aficha / Data : 20..
Publicitat pel magazina d'actualitat culturala en occitan Lo Diari publicat per l'IEO Occitània Pirenèus - Mediterranèa.
Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Aficha / Data : 1971-1981
Cette affiche (79x59cm) a été réalisée en sérigraphie par le mouvement politique occitan de gauche Lucha occitana (Lutte occitane en français), fondé en 1970 et dissout en 1979, en soutien aux luttes des paysans et habitants du Larzac durant la décennie 1971-1981, mobilisés contre l'installation du camp militaire souhaité par l'État français.
Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Aficha / Data : 1971-1981
Cette affiche (57 x 43 cm) a été imprimée lors de la campagne de lancement du journal Gardarem lo Larzac, en 1975. 
Les paysans du Larzac, le Comité Millavois de défense du Larzac et les Comités Larzac sont des collectifs oeuvrant pour la lutte et la défense du Larzac. Ils se rassemblent régulièrement entre les années 1971 et 1981 afin de débattre et de sensibiliser un maximum de personnes sur le sort du causse, face à la volonté de l'État de procéder à l'extension du camp militaire.
Les Comités Larzac, notamment, sont représentatifs de l'engouement national dont le Larzac fait l'objet dans ces années-là. Ils voient le jour en 1972, d'abord à Rodez où le premier comité est créé. Conçus commes des structures de coordination locale pour les mouvements militants qui relaient les informations et organisent les actions de soutien à la lutte pour le Larzac, ces comités se multiplient bientôt dans toute la France. Une de leurs missions principales est d'informer et de diffuser au plus grand nombre des informations sur la lutte du Larzac grâce à des films, des débats ou encore des expositions.
Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Aficha / Data : 1971-1981

Cette affiche (59x40cm) a été réalisée en sérigraphie par le Comité Larzac de Canjuers (Var).

Les Comités Larzac ont vu le jour en 1972, d'abord à Rodez où le premier comité fut créé. Conçus commes des structures de coordination locale pour les mouvements militants qui relaient les informations et organisent les actions de soutien à la lutte pour le Larzac, ces comités se multiplient bientôt dans toute la France. Une de leurs missions principales est d'informer et de diffuser au plus grand nombre des informations sur la lutte du Larzac grâce à des films, des débats ou encore des expositions.

Il est à noter que le comité Larzac responsable de cette affiche s’annonce comme étant basé à Canjuers, qui n’est autre que le plus grand champ de tir militaire d’Europe occidentale. Délimité à partir de 1950, son territoire s’étend sur 14 communes. Les expropriations s’y sont déroulées de 1962 à 1974.

Mise en ligne : 17/01/2020
Tipe : Aficha / Data : 2009

« Èra un còp...
De la formigueta al gigant, los companhs de Joan de l'Ors van e venon dins los contes d'aicí e d'endacòm mai. Cadun pòrta sa part d'universal e se trapa coma peis dins l'aiga d'un cap a l'autre de l'univèrs imaginari de la planeta. A l'encòp, aquò los empacha pas de s'enrasigar al pus prigond de cada lenga e de cada cultura e de se noirir del biais de viure e de parlar de cadun. Dire, mormolhar "Un còp èra..." e la paraula d'òc dessenharà nòstras paurs e nòstras esperanças. »

Il était une fois…
De la petite fourmi au géant, les compagnons de Jean de l’Ours se promènent dans les contes d’ici et d’ailleurs. Chacun porte sa part d’universel et évolue comme un poisson dans l’eau dans tout l’univers imaginaire de la planète. Cela ne les empêche pas (bien au contraire) de s’enraciner au plus profond de chaque langue et de chaque culture et de se nourrir de la façon de vivre et de parler de chacun. Dire, murmurer « Un còp èra/Il était une fois... » et la parole d’Oc dessinera nos craintes et nos espoirs.


Tèxtes : Alan Roch
Legits per Joanda
Illustracions : Jean-Christophe Garino

Retorn a l'acuèlh

Mise en ligne : 29/04/2020
Tipe : Aficha / Data : 2009

Per acompanhar la mòstra Los Amics de Joan de l'Ors, qu'es tota en occitan, retrobaretz aquí dins aquel libret la revirada en catalan, alemand, anglés e francés dels tèxtes consacrats a cadun dels personatges.



Catalan

Hi havia una vegada…
De la formigueta al gegant, els companys d’en Joan de l’Ós es passegen pels contes d’aquí id’arreu. Cadascun té la seva part d’universal ievoluciona com un peix sota l’aigua en l’universimaginari del planeta. Això no els impedeix(ans el contrari) d’arrelar en el més profund decada llengua i de cada cultura i d’enriquir-seamb la seva manera de viure i de parlar. Dir,murmurar « Un còp èra/Hi havia unavegada…», i la paraula d’Oc dibuixarà les nostres pors i esperances.


Allemand

Es war einmal…
Vom Ameischen bis zum Riesen begleiten unsHans der Bär und seine Gefährten durch die hie-sigen und fremden Märchen. Jede Gestalt hat ansich etwas Universelles und macht wie ein Fischim Wasser der gemeinsamen Märchenwelt En-twicklungen durch. Das hält sie aber nicht davonab, (im Gegenteil sogar!) sich in die verschiede-nen Sprachen und Kulturen einzuwurzeln undsich von Jedermanns Lebens-und Sprechweise zuernähren.« Un còp èra / es war einma l» und schon wirddas okzitanische Wort auf unsere Ängste und Hoffnungen anspielen.


Anglais

Once upon a time…
From the smallest ant to the giant, the compa-nions of John The Bear have figured in the folk-tales of here and elsewhere. Each plays hisuniversal role, moving like a fish in the waters ofthe imaginary universe of the planet. This hasenabled them to put down the deepest roots inevery language and every culture, ensuring thatour way of life is passed on. Speak, whisper« Un còp èra, Once upon a time…» the lan-guage of the Oc describes both our fears and our hopes.


Français

Il était une fois…
De la petite fourmi au géant, les compagnons de Jean de l’Ours se promènent dans les contes d’ici et d’ailleurs. Chacun porte sa part d’universel et évolue comme un poisson dans l’eau dans tout l’univers imaginaire de la planète. Cela ne les empêche pas (bien au contraire) de s’enraciner au plus profond de chaque langue et de chaque culture et de se nourrir de la façon de vivre et de parler de chacun. Dire, murmurer « Un còp èra/Il était une fois... » et la parole d’Oc dessinera nos craintes et nos espoirs.


Reviradas

Catalan : Mondo Services
Alemand :
Nelly Loussert
Anglés :
Amanda Sheridan
Francés :
Alan Roch
Illustracions : Jean-Christophe Garino


Somari

  1. Hi havia una vegada… / Es war einmal… / Once upon a time… / Il était une fois…
  2. La Formigueta / Ameischen / The Little Ant / La Petite Fourmi
  3. En Gra de Blat / Maiskörnchen / Grain Of Corn / Grain de Maïs
  4. En Mig-Pollastre / Kikerikett / Cock a Doodle Doo / Moitié de Poulet
  5. El llop i l’eguineu / Der Fuchs und der Wolf / l’OrsThe Fox and the Wolf / Le Renard et le Loup
  6. En Joan el babau / Hans der Blödian / The Fool “Foolish John” / Jean le Sot
  7. El més jove / Der Jüngere / The Youngest / Le Plus Jeune
  8. La Princesa / Die Prinzessin / The Princess / La Princesse
  9. La Vella / Das Altweib / The Old Hag / La Vieille
  10. El ferrer / Der Schmied / The Blacksmith / Le Forgeron
  11. El Servent / Der Knecht / The Knave / Le Valet
  12. El Rei dels corbs / Der Rabenkönig / The King of the Ravens / Le Roi des corbeaux
  13. El Diable i el Drac / Der Teufel und der Drache / The Devil and The Dragon / Le Diable et le Drac
  14. Sant Pere / Der Heilige Petrus / Saint Peter / Saint Pierre
  15. El Geperut / Der Bucklige / The Hunchback / Le Bossu
  16. Joan de l’Ós / Hans der Bär / John the Bear / Jean de l'Ours


Retorn a l'acuèlh

Mise en ligne : 04/05/2020
Tipe : Aficha / Data : 2009

Dins aquela mòstra concebuda per lo CIRDÒC e l'Institut d'Estudis Occitans d'Aude, descobrissètz l’univèrs del conte occitan a travèrs 16 de sos personatges emblematics : Joan de l’Ors de segur, mas tanben lo vailet, la vièlha, lo piòt... Una galariá de retraches d’unas de las figuras recurrentas de la literatura orala dels païses d’òc.

Mesas en tèxtes per Alan Roch, las aventuras d’aqueles personatges prenon vida mercés a las illustracions pintorescas de Jean-Christophe Garino.

Retrobaretz sus la Maleta :

Mise en ligne : 06/05/2020