Explorar los documents (7 total)

vignette_20845.jpg
Résistances et conscience de l’histoire dans « La Festa » de Robert Lafont / Claire Torreilles
Torreilles, Claire

La Festa (1983-1996) de Robert Lafont est un roman-fleuve de l’envergure du Jean-Christophe (1904-1912) de Romain Rolland et il se déploie comme lui en une fresque historique européenne que l’on pourrait qualifier, en citant Claudel, de « déclaration de conscience ».

C’est le roman d’une génération, celle qui a vingt ans pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Placé dans la filiation non déguisée du héros du premier roman de Robert Lafont, Vida de Joan Larsinhac (1951), le personnage central des deux premiers tomes, Joan Ventenac, connaît le destin tourmenté d’un écrivain engagé dans les luttes de son siècle.
Résistant, il l’est, dans les faits, en plusieurs lieux, à différents moments de sa vie : maquisard en Cévennes, combattant à Budapest, soutien clandestin du FLN à Paris. Il l’est en permanence dans la conscience intime des enjeux et du sens de l’histoire qu’il est en train de vivre et de celle qu’il revit en pensée et en écriture, en particulier l’histoire de Jean Cavalier et des camisards cévenols.

Cette conscience occitane malheureuse mais lucide empêche Ventenac de céder, quelles que soient les circonstances, au triomphalisme des libérations ou à ce qu’il ressent comme l’expression de « la bonne conscience de la France ». Elle est le fondement de son anticolonialisme et de son opposition à toutes les formes de la raison d’État.

Dans la construction du roman, l’épisode de la résistance des paysans du Larzac au projet d’extension du camp militaire occupe une place symbolique. Les premières manifestations de soutien organisées dans l’été 1973 rassemblent en un lieu d’espoir et d’utopies croisées des personnages séparés par la vie et déchirés par leur « haute conscience de l’histoire ».

L’écriture romanesque virtuose de Robert Lafont noue les fils du récit de résistance et de son commentaire, de l’oubli de soi et du narcissisme analytique, de l’exigence de liberté et du désir de bonheur dans ce roman chevaleresque des temps modernes qu’il nomme lui-même un Don Quichotte occitanien.

Cet article a fait l'objet d'une communication au colloque de Corte :  Resistenza è machja literaria, 16-17 octobre 2013.
Messatges.jpg
Henri Espieux, directeur littéraire de « Messatges », 1950-1960 / Claire Torreilles
Torreilles, Claire
Comunicacion de Clara Torreilles dins l'encastre de la  jornada d'estudis ReDoc-LLACS : La colleccion « Messatges » de l'IEO 1945-1960, Montpelhièr, 27 de genièr de 2018.
Castan.jpg
Lettres de Castan à Espieux sur la poésie et la collection Messatges / Claire Torreilles
Torreilles, Claire
Comunicacion de Clara Torreilles dins l'encastre de la jornada d'estudis « Autour de Félix Castan » organizada per l'equipa de recèrcas LLACS (EA 4582, Universitat Paul-Valéry, Montpelhièr) e lo CIRDÒC lo 05 de mai de 2017.
les-manuscrits-du-poeme.jpg
Telaranha d’Enric Espieux (1923 -1971) : L’espèra de l’alba / Claire Torreilles
Torreilles, Claire
De 1947 à 1949, Henri Espieux attend avec une certaine fébrilité la publication de son premier recueil aux éditions de l’IEO (Coll. Messatges) : Telaranha. Espieux fréquente depuis plusieurs années les poètes occitans Bernard Lesfargues, Jean Mouzat, Bernard Manciet, il connaît René Nelli et Max Rouquette. Une correspondance s’engage, très riche, avec Robert Lafont au début de 1947. Plusieurs des treize poèmes constitutifs de Telaranha, en particulier les deux premiers et le poème central qui donne son nom au recueil : « Is estelas / radarelas… » lui sont envoyés. Ils sont commentés, repris, oubliés et perdus et relus à nouveau par l’un et par l’autre des deux jeunes poètes. Ces échanges donnent lieu à des publications intermédiaires (dans l’Ase Negre, Occitania). Ils sont surtout la marque d’une intense activité créatrice et critique où l’on voit s’ouvrir les perspectives des œuvres à venir. Nous nous bornerons à explorer les commentaires, interrogations, corrections et variantes des poèmes d’Espieux dans cette brève période d’attente de publication.
UOE-archius-sonors_vignette.jpg
Representacions de la guèrra dins tres romans contemporanèus / Clara Torreilles, Joan-Claudi Forêt, Joan Ganhaire, Claudi Barsotti
Torreilles, Claire
Forêt, Jean-Claude
Ganiayre, Jean (1941-....)
Barsòtti, Claudi (1934-....)
Taula redonda menada per Clara Torreilles, amb la partcipacion de Joan-Claudi Forèst, Joan Ganhaire e Claudi Barsotti. Aquela taula redonda foguèt enregistrada lo 4 de julhet de 2007 a l'escasença de la 31ena Universitat Occitana d'Estiu de Nimes, qu'aviá per tèma annadièr Fèstas e resiténcias en tèrra d'òc.
Max aux 3 chiens couleur 012.jpg
Max Rouquette : L'òme e l'escrivan / Marie-Jeanne Verny, Magali Fraisse, Claire Torreilles, Philippe Gardy, Jean-Claude Forêt
Verny, Marie-Jeanne
Montel-Fraisse, Magali
Torreilles, Claire
Gardy, Philippe (1948-....)
Forêt, Jean-Claude
Taula redonda amb Maria-Joana Verny, Magali Fraisse, Clara Torreilles, Felip Gardy e Joan-Claudi Forèst, enregistrada lo 6 de julhet de 2008 a l'escasença de la 32ena Universitat Occitana d'Estiu de Nimes qu'aviá per tèma annadièr Occitània, passat e avenidor e dont lo tèma d'aquela jornada èra Jornada Max Roqueta.
vignette_3328.jpg
Les trois éditions du Dictionnaire languedocien-français de l'abbé Boissier de Sauvages / Claire Torreilles
Torreilles, Claire
Claire Torreilles analyse l'évolution du Dictionnaire languedocien-français de l'abbé de Sauvages entre ses trois éditions historiques. Le Dictionnaire de l'abbé de Sauvages est une des plus importantes œuvres lexicographiques occitanes imprimées et diffusées à l'époque moderne. L'article de Claire Torreilles actualise à la lumière des recherches récentes une première communication sur le sujet publiée en 1987 dans les Actes du premier Congrès de l'Association internationale d’Études occitanes, AIEO, Westfield College, London.