Explorar los documents (7 total)

Vignette_002_15.JPG
Daniél e suzoun o La nòvia venguda fòla de Louis Vestrepain
Vestrepain, Louis (1809-1865)

Poème du XIXe siècle, recueilli par la Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers dans le cadre du Concours de langue romane.

Devise : Es per la pimpanélo que maridon la bèlo.

Cité dans le Bulletin de la Société Archéologique de Béziers, 1858.

Ce recueil contient deux manuscrits.

Vignette_SAB_02_013.JPG
Le defensor de la Lenga Tolosena de Louis Vestrepain
Vestrepain, Louis (1809-1865)
Poème du XIXe siècle, recueilli par la Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers dans le cadre du Concours de langue romane.

Devise : La coundannon à mort dezempèy tres cents ans; Tapla biou saquela, tapla sous mots brounzinon; chez elo las sazous passon, sonon, tindinon; Et cent-milo-milès enquero y passaran, Sounaran et tindinaran ! Jasmin

Cité dans le Bulletin de la Société Archéologique de Béziers, 1857.

Contient 2 pièces :
Ms.1 - 4 feuillets. Dimensions : 290 x 200 mm
Ms.2 - 4 feuillets. Dimensions : 290 x 200 mm
Vignette_SAB_02_009.JPG
Le Vinhairon ruinat o La mòrt de Ramoun de Louis Vestrepain
Vestrepain, Louis (1809-1865)

Poème du XIXe siècle, recueilli par la Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers dans le cadre du Concours de langue romane.

Recueil de quatre textes : SetembreBendemiosl'HiberMort de Ramoun.

Devise : "Quand las recoltos soun perdudos, qu'on nou bey pas, enloc, cap de traço de bi, Las campagnos debenen mudos a paude pas se rejoui"

Cité dans le Bulletin de la Société Archéologique de Béziers, 1856

Vignette_SAB_02_007.JPG
Le Laurie d'una bastissa nòva o La mòrt de Marcel de Louis Vestrepain
Vestrepain, Louis (1809-1865)

Poème du XIXe siècle, recueilli par la Société archéologique, scientifique et littéraire de Béziers dans le cadre du Concours de langue romane.

Devise : "La bouno au la mayssanto acciou, a, tot ou tard, sa recoumpenço !"

Cité dans le Bulletin de la Société Archéologique de Béziers, 1855.

Ms554.jpg
Poème de Louis Vestrepain en quatre parties
Vestrepain, Louis (1809-1865)
Louis Vestrepain (1809-1865) est cordonnier de profession et poète autodidacte. Il fait partie des poètes-ouvriers, attachés à décrire la vie populaire quotidienne. Ce poème qui semble inédit, raconte les déboires d'un vieux vigneron au fil des saisons, face à sa vigne ravagée par l'oïdium, ce qui le conduit progressivement à l'épuisement, à la misère et à la mort.
v_jutjomen_de_capcarrat_1_bis.JPG
Jutjomen de Capcarrat / Louis Vestrepain
Vestrepain, Louis (1809-1865)
Louis Vestrepain (1809-1865), sabatièr e poèta-obrièr tolosenc, dona aquí un jutjament de carnaval, jos lo nom de Jutjoment de Capcarrat. Aquela fèsta, sas manifestacions e rituals èran l'una de las sorsas màgers d'inspiracion de sos escriches. Lo jutjament es seguit de la cançon La Coucudo et Capcarrat.
Vignette_fouet_petit.jpg
Fouet de carnabal attribué à Louis Vestrepain
Vestrepain, Louis (1809-1865)

Le fouet de carnabal es una succession de satiras, que se trufa segon l'esperit de carnaval, d'un cèrt nombre de compòrtaments condemnats per son autor, Louis Vestrepain, que pasmens a pas apausat son nom sus aquel recuèlh..

Louis Vestrepain (1809-1865), sabatièr, fa partida de la generacion dicha dels « poètas-obrièrs » occitans. Participa amb Lucien Mengaud (1805-1877), musician, pintre, joielièr puèi secretari de comuna, al renovèl de la cultura occitana tolosana, sa vila natala.. 

Sos primièrs escriches pareisson tre 1836, e rencontran subte un cèrt succès. En 1860, recampa dins un meteis recuèlh, Las espigas de la lenga mondina, una seleccion de sas precedentas publicacions. Lo succès rencontrat, permetrà a aquela òbra de conéisser de frequentas reedicions..

Dins la dralha dels autors màgers de son temps, coma Jasmin que sembla èsser son modèl principal, Louis Vestrepain s'ensaja tant a la poesia lirica, qu'al genre folcloric. Sovent satirics, sos poèmas mesclan occitan e francés, e son autant de retraches en rima de la vida quotidiana de Tolose al sègle XIX, que desvelan las mors e costumas de son temps.