Explorar los documents (18 total)

Vignette_ms295.jpg
Chansons en français et en occitan

Ce manuscrit est composé de 71 feuilles de papier pliées en deux pour former un épais cahier, cousu dans une couverture de récupération en basane noire.


Le volume s’ouvre par un “Recueil d’Enigmes”, soit 12 énigmes en français, avec la solution inscrite sans doute d’une autre main (pages 1 à 9). Il contient ensuite des chansons en français, numérotées de 1 à 120 (pages 13 à 162) puis 7 chansons mêlant parfois l’occitan au français (pages 163 à 177).


A l’envers du volume (à partir de la vue 179 du document numérisé), sont notées une trentaine de chansons, dont trois en occitan (page 1, page 24 et page 39), et quelques une mêlant l’occitan au français.

30_chamborigaud_via_2006 copie.jpg
Discussion autour de la pratique de la danse et paysage sonore à Abeau - Enquêtes en Pays de Cèze
Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes. Producteur
Centre Languedoc-Roussillon des Musiques et Danses Traditionnelles. Producteur
Pasturel, Valérie. Enquêteur
Renard, Alfred. Témoin
Louche, Bernadette. Témoin
Entretien avec Alfred Renard (dit Louche) sur la pratique chorégraphique hier et aujourd'hui dans la région, suivi d'un paysage sonore laissant entendre tous les bruits environnants : oiseuax, ruisseaux et troupeaux.
pieddeborne copie.jpg
Chansons et souvenirs de Planchamp - Enquêtes Pays de Cèze
Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes. Producteur
Centre Languedoc-Roussillon des Musiques et Danses Traditionnelles. Producteur
Pasturel, Valérie. Enquêteur
Ranc, Agnès. Témoin

Entretien avec Agnès Ranc, née Fournier en 1922. Elle évoque ses souvenirs de Planchamp (commune de Pied-de-Borne) en Lozère où elle a passé son enfance.

Elle revient brièvement sur le déroulement des festivités à l'époque et sur quelques traditions et chants de sa jeunesse extraits. Elle aborde notamment le répertoire de chansons recueilli par l'association La Faraça à l'occasion de la production du CD « Vesprada al païs dels Vans » et du livre « En cò nòstre » sur le Pays des Vans en 1991.

Saintandrecruzieres06 copie.jpg
Chansons recueillies par l'association "La Faraça" - Enquêtes Pays de Cèze
Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes. Producteur
Centre Languedoc-Roussillon des Musiques et Danses Traditionnelles. Producteur
Pasturel, Valérie. Enquêteur
Champetier, Marcelle. Témoin

Entretien avec Marcelle Champetier, originaire de Saint-André-de-Cruzières, qui livre ici un extrait du répertoire de chansons  traditionnelles recueilli par l'association La Faraça à l'occasion de la production du cd « Vesprada al païs dels Vans » et du livre « En cò nòstre » sur le Pays des Vans en 1991. Elle interprète également « L'Estaca » écrite par le catalan Luis Llach en 1968 et devenue l'hymne de résistance au Franquisme ainsi que des chants d'auteurs [populaires] des années 1900. Les chants sont ponctués de quelques souvenirs de l'ancienne société rurale.

Les_Vans_08 copie.jpg
Répertoire chanté et formulettes des Vans - Enquêtes Pays de Cèze
Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes. Producteur
Centre Languedoc-Roussillon des Musiques et Danses Traditionnelles. Producteur
Pasturel, Valérie. Enquêteur
Vidal, Marguerite. Témoin
Vidal, Paul. Témoin

Entretien avec Marguerite et Paul Vidal, son époux, qui livrent chansons, berceuses et formulettes en occitan tirées des répertoires des générations familiales précédentes.

Pic_de_Finiels.jpg
Centre des musiques traditionnelles Rhône-Alpes, Enquêtes en Pays de Cèze
Centre des Musiques Traditionnelles en Rhône Alpes. Producteur
Centre Languedoc-Roussillon des Musiques et Danses Traditionnelles. Producteur
Pasturel, Valérie. Enquêteur

Présentation du fonds 

Le Pays de Cèze, traversé par la vallée de la Cèze se situe au carrefour de la Lozère, de l'Ardèche et du Gard. Mais au delà des frontières administratives c'est sous une seule et même identité que se réunissent les populations de ce territoire marqué par la mine, le ver à soie et la châtaigne : les Cévennes.

Un territoire aux influences culturelles multiples à la fois inter-régionales et plus lointaines : migrations saisonnières en Bas-Languedoc ou en Provence pour le travail des champs ou la saison des fruits ; déplacements aux foires auvergnates ; polonais, italiens, espagnols, arabes venus travaillés dans les mines...

Autant dire que l'identité sonore et chorégraphique cévenole a fait siennes les farandoles venues de Provence, les bourrées venues d'Auvergne ou encore le violon, instrument amené dans la région par les immigrants polonais.

Entre 1995 et 1997, Valérie Pasturel missionnée par le CMTRA, part micro en main à la rencontre de ceux que l'on nomme « les gavots », de ceux qui ont travaillé à la mine dans la région de Bessèges et de Molières-sur-Cèze, de ceux qui vivaient de la récolte des châtaignes au nord de l'Ardèche, des femmes qui chantaient en cœur des pastourelles au moment du décoconnage et dans les filatures, des musiciens « de routine » et des harmonies ouvrières qui animaient toutes les festivités de la région, des chansonniers populaires, de ceux qui étaient enfants au début du siècle et qui se souviennent des chants et formulettes de grand-mères et des veillées...

A travers paysages sonores, témoignages thématiques, récits de vie, répertoire chanté et joué, en français comme en occitan, ce ne sont pas moins de 22h d'enquêtes qui révèlent le quotidien d'autrefois en Pays de Cèze et l'identité culturelle d'un territoire riche de ses multiples influences.


Une partie de ces enquêtes a déjà donné lieu à une première publication en 1998 : l'Atlas Sonore n°13 "Cévennes, Pays de Cèze" de la collection « Atlas Sonores » du Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes (Disponible au CIRDOC - Cote : 9.4813 CEVE). Cette coproduction du Centre des Musiques Traditionnelles en Rhône-Alpes et du Centre Languedoc-Roussillon des Musqiues et Danses Traditionnelles mêle collectages et réinterprétations (avec la participation des groupes Azalaïs, Aiga Linda et de Pascal Jaussaud).

Désormais, grâce à la numérisation du Fonds Enquêtes en Pays de Cèze, (conservé par le CMTRA) l'intégralité de ces enregistrements sonores est accessible à tous sur Occitanica.

Présentation de Valérie Pasturel

Après un parcours de formation en psychologie clinique et psychologie sociale clinique, Valérie Pasturel participe à ses premières recherches d'ethnographie musicale en 1994 lors de la réalisation d'un Atlas Sonore des Baronnies provençales sous la responsabilité du Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes et de l'Université populaire de la Drôme provençale, enquête réalisée par une équipe de collecteurs pluridisciplinaire réunie par Roger Pasturel, son père, auprès duquel elle a été très tôt sensibilisée aux expressions artistiques s'inspirant des particularismes linguistiques et régionaux, des contacts de culture et des problématiques de territoire.

Valérie Pasturel oriente alors progressivement sa formation vers l'anthropologie parallèlement à la réalisation de nouvelles campagnes de recherches que lui confie le CMTRA (Haute-Tarentaise 1995-96, en partenariat avec la CCAS autour de la retenue de Tignes ; Cévennes – Pays de Cèze 1995-1998 en partenariat avec le Centre Languedoc-Roussillon des Musiques et Danses Traditionnelles), le Conseil Général des Hautes-Alpes et la CCAS (autour de la retenue de Serre-Ponçon).

De 1999 à 2004, Valérie Pasturel est chargée de recherche et de développement culturel pour le CMTRA, et réalise notamment des enquêtes d'Atlas sonores consacrées à l'expression des musiciens issus de l'immigration dans les villes de Rhône-Alpes (Lyon Orientale, 1999-2001 ; Les Pentes de la Croix-Rousse, 1999-2001), elle est aussi chargée de cours d'anthropologie à l'Université Lumière Lyon2 en 2004.

Elle rejoint en 2004-2005 l'Université d'Avignon pour une formation de 3e cycle en sociologie de la culture et travaille en tant que chargée de valorisation de la recherche en 2005 et 2006 au sein du Musée des Civilisations de l'Europe et de la Méditerranée à Paris (ex-MNATP) sur des projets éditoriaux multimédia dans la collection "Enquêtes de Terrain", pilotée par la Mission de la Recherche et de la Technologie du Ministère de la Culture et de la Communication, ainsi qu'en tant que chargée de recherche pour le musée des instruments à vent de La Couture-Boussey (2007).

A partir de 2008, elle officie en qualité de chargée de mission au sein d'associations départementales pour la mise en œuvre des politiques publiques en faveur du développement des Arts vivants (Lozère, Haute-Loire).

Ayant goûté lors de son parcours professionnel et de recherche à de nombreux champs de la culture (ethnographie, patrimoine oral, spectacle vivant, muséographie, politique publique pour la culture, gestion des entreprises culturelles) et de retour dans la Drôme qui est le berceau de sa sensibilité sonore et poétique, elle aborde aujourd'hui un autre champ de la création, qui n'avait jamais manqué de l'intéresser, en accompagnant des artistes (peintres, auteurs), et des programmateurs dans la réalisation de leurs projets d'inventaire, d'édition, d'exposition, et intervient en qualité de médiatrice culturelle au sein d'un espace d'exposition municipal dédié à l'art en général, aux arts singuliers et à l'art contemporain.

Description du fonds

Dates extrêmes :
1995-1997

Langues représentées dans le fonds :
Occitan, Français

Importance matérielle : 
21 cassettes DAT (22:00:00)

Accroissement :
Fonds clos

Pour le consulter :

Fonds numérisé dans le cadre du programme Patrimoine Oral du Massif Central et consultable en ligne sur Occitanica.

Instruments de recherche disponibles :

Inventaire disponible en ligne

Malbosc02 copie.jpg
Vie rurale et traditions anciennes à Malbosc - Enquêtes en Pays de Cèze
Centre des Musiques Traditionnelles en Rhône Alpes. Producteur
Centre Languedoc-Roussillon des Musiques et Danses Traditionnelles. Producteur
Pasturel, Valérie. Enquêteur
Pialet, Marinette (1927-....). Témoin

Entretien avec Marinette Pialet, née en 1927, autour de la vie rurale et des traditions d'autrefois à Malbosc. Le témoin aborde notamment les travaux des champs, le travail à la mine, la récolte des châtaignes et l'élevage des vers à soie. Figurent également dans cet entretien quelques interventions au sujet des chansons et formulettes que les grand-mères chantaient dans son enfance.

chad_.jpg
Chant "Lozère, ma jolie Lozère"
CIRDÒC-Mediatèca occitana

Nous avons pu trouver une chanson intitulée « Ma Lozère » dont le refrain comprend la phrase « Lozère, ma jolie Lozère » dans un disque d'Eliane Chastel édité en 1997, intitulé : « Echos de la Lozère et d'ailleurs ». Les paroles et la mélodie, toutes deux originales ont été composées par Eliane et Rémy Chastel.

Ce disque est disponible au prêt au sein de la médiathèque du CIRDOC à la cote 8.09 CHAS e.

Voici ci-dessous la transcription d'une partie des paroles de la chanson:

Refrain

Lozère, ma jolie Lozère,

Pays où j'ai connu le jour,

A toi souvent je rêve :

Tu es un paradis d'amour

Instrumental

Lozère, pays des eaux vives

Lozère, vrai nid de bonheur


Couplet I

Vieille terre de granit,

Le royaume des vents,

Sur tes sites enneigés

On respire la paix.

Instrumental

Je n'oublierai jamais

Ton manteau de forêts

Sous la voûte étoilée


Vous pouvez également trouver d'autres chants ou poèmes à la gloire de la Lozère dans la revue « Lou Pais », dont le CIRDOC conserve une grande partie des numéros.

Cette revue fondée en 1952 par Olivier Alle (1908-1974), fut dirigée par Rémy Chastel (1927-2002) à partir de 1979. Elle avait comme objectif de faire la promotion de la Lozère et de créér du lien entre les membres de la diaspora lozérienne.

Outil d'actualité mais aussi scientifique, la revue laisse aussi bien la place dans ses colonnes aux articles de fond sur l'actualité et le devenir socio-économique de la région, que des articles traitant de l'histoire et des traditions lozériennes.

Tout ceci afin de mieux répondre à la devise du journal, qui, dès sa création affiche en sous-titre : « Servir son pays ». Une rubrique « courrier des lecteurs » laisse également la part belle aux remarques, réactions, billets d'humeur ou encore oeuvres poétiques des sympathisants du journal.

Parmi les premiers collaborateurs à cette revue, on trouve André Chamson, Charles Camproux et le Majoral Léon Teissier.

Les articles publiés exaltent la Lozère, ses paysages, ses traditions, son patrimoine, son histoire, mais aussi sa langue. Ainsi, des pages en occitan (dialecte gévaudanais) proposent régulièrement des contes, historiettes et les aventures de Batistou de Fougnerette qui captivent les lecteurs plusieurs années durant. Les lecteurs faisaient ainsi régulièrement parvenir des poèmes, chants en français et en occitan célébrant leur pays et leurs coutumes, à l'image du chant d'Eliane Chastel que vous recherchiez.

Nous vous en proposons ci-dessous quelques-uns :


Ma Lozère jolie

Quelle joie au printemps de revoir ma Lozère,

Ses prés couverts de fleurs en déferlante orgie,

Et l'herbe verdoyante envahissant la terre,

Ma Lozère fleurie, ma Lozère jolie !

Quelle joie en été de voir son bel azur,

De gambader souvent dans la riche prairie,

En respirant très fort son air vraiment si pur,

Ma Lozère chérie, ma Lozère jolie !

Quelle joie à Toussaint, pour le plaisir des yeux

D'admirer sa forêt, véritable magie,

Ses riantes couleurs et son ciel lumineux,

Ma Lozère alanguie, ma Lozère jolie !

Quelle joie en hiver de voir tant de blancheur,

Quand ma vieille maison, sous la neige enfouie,

De veillée en veillée attend des jours meilleurs !

Ma Lozère blanchie, ma Lozère jolie !

Germaine Vitrolles (à Chabalier, en mai 1988)

Publié dans Lou Païs N° 325 – Mars-Avril 1994

 

Chanson Cévenole (Marcel Puech et ses amis)

Luen de vostros planos et dinc un valloun – Luènh de vostros planos e dins un valon

Al cur de Céveno n'es un béu cantoun, - Al còr de Cevenas i a un bel canton

Es lio de plasenço nostre Sant-German : - Es luòc de plasença nostre Sant-German

Poulido asistenço, vous lou desinhan. - Poulida asistença, vos lo desinhan

Al Nord, lou Louzèro coum'un gigantas – Al Nord, la Lozera com'un gigantas

A testo de peiro apouncho soun nas – A tèsta de pèira aponcha seu nas

Et se voulès veire un bèl troupélas – E se volètz veire un bèl tropelàs

De trucs et de serres amoun escalas.- De trucs e de sèrres amont escalas

Uno ribiereto qu'a un brabe noun, - Una ribieta qu'a un brave nom

Nostro Gardounet, d'avalo d'amoun – Nostro Gardounet, davala d'amont

Et duspiei sa sourço dinc un lié scabrous – E dempuèi sa sorga dins un luòc escalabrós

Proumeno sa courso per rons et per flous. - Promena sa corsa per romec e per flors

Di nostros mountanhos per ort et pertout – Dins nostros montanhas per ort e pertot

De mai que castagnos culissen de tout – De mai que castanhas culhèm de tot

Et m'en poudés creire ço qu'es pu finet – E me podètz creire çò qu'es pus finet

Se béou dinc un veire ; aquo's nostre vinet. - Se beu dins un veire aquo es nostre vinet

REFRAIN

Aquel d'aqui q'aimo pas sas mountanhos – Aquel d'aquí qu'aima pas sas montanhas

Que s'es en anat à Paris – Que s'en es anat a Paris

Toujours dirai : vivo trucs et castanhos ; ieu demor' al païs ! - Totjorn dirai : viva trucs e castanhas : ieu demorí al païs !

Publié dans Lou Païs N°285 - Juillet Août 1985


Bibiographie

Rémy Chastel, La vie d'un journal : pour rire...mais aussi réfléchir = per reïre... amai sousca, éd. LU, 2008. Cote CIRDOC :  CAD 1239-1 

Eliane Chastel, Echos de la Lozère et d'ailleursChic publication : Région Languedoc Roussillon, 1997. Cote CIRDOC : 8.09 CHAS e

Revue Lou Païs, Montpellier, 1952-... Cote CIRDOC : H5

 

 

sus 2