Explorar los documents (139 total)

vignette_Trencavel.jpg
Trencavel
Clardeluno (1898-1972)
Domergue, Auguste (1896-1970)
Cordes, Léon (1913-1987)
Beaumadier, Léonce (1893-1980)
Après l'Escolo del Titan, créée en 1897, puis la Cigalo lengadouciano, fondée en 1906 et disparue en 1933, une nouvelle école félibréenne voit le jour dans le Biterrois en 1936, l'Escolo Trencavel.
Elle se dote, dès 1937, d'une publication périodique en langue occitane, la revue Trencavel. La poétesse Clardeluno (Jeanne Barthés) en sera la rédactrice en chef jusqu'en 1944 aux côtés d'Auguste Domergue, Léon Cordes et Léonce Beaumadier.

La revue a pour but d'assurer la transmission des pratiques populaires de la société traditionnelle du Bas-Languedoc. Elle publie contes, légendes, poésies, pièces de théâtre, proverbes, chansons populaires ainsi que de nombreux articles sur le costume et les danses traditionnelles.
viro-souleu.jpg
Lou Viro-Soulèu
Maurras, Charles (1868-1952). Directeur de publication
Bonnet, Batisto (1844-1925). Directeur de publication
Roux-Servine (1871-1953). Directeur de publication
Lou Viro-Soulèu est le journal de la Société des félibres de Paris, il a été publié de 1889 à 1905 puis de 1910 à 1912 puis en avril 1914. Mensuel au début de sa parution, il devient irrégulier. La publication contient des textes littéraires, une chronique intitulée Viro-souleiado et les comptes-rendus des Jeux Floraux et des diverses fêtes félibréennes et cigalières. Le journal publie chaque année l'annuaire des membres du félibrige parisien.
Son contenu est bilingue avec une prédominance de l'occitan de 1889 à 1893 tant que Charles Maurras puis par Baptiste Bonnet en assurent la direction. Le français devient majoritaire à partir de 1894 dès que Louis Roux-Servine devient le rédacteur en chef.
cigalo_or_montpellier.jpg
La Cigalo d'or (Montpellier)
Blavet, Alcide (1868-1934)
Arnavielle, Albert (1844-1927)
Roumieux, 1829-1894)
La Cigalo d'or (Montpellier) est la suite des journaux Dominique et La Cigalo d'or (Nîmes).
Alcide Blavet et Albert Arnavielle avec le concours de Louis Roumieux remontent La Cigalo d'or en avril 1889. Elle devient alors l'organe officiel des Maintenances de Languedoc et d'Aquitaine et est publiée à Montpellier. C'est dans la Cigalo d'or que Li Fiho d'Avignoun de Théodore Aubanel parait pour la première fois. De nombreux félibres de renom y collaborèrent. Il contient de la poésie, des contes, pièces de théâtre, des proverbes, des billets d'humour, des chansons, des fables, etc. Des débats émaillent certains numéros entre les partisans de la terminaison provençale en « o » et les partisans de la terminaison languedocienne en « a ». Les principaux contributeurs sont : Louis Roumieux, Albert Arnavielle, Alcide Blavet, Antonin Glaize, Théodore Aubanel.

Consultez les numéros numérisés disponible sur le site La Plateforme Patrimoine culturel en ligne en cliquant sur ce lien.


cigalo_or_nimes_vignette.jpg
La Cigalo d'or (Nîmes)
Roumieux, Louis (1829-1894)
Ce journal est la suite du journal Dominique journal hebdomadaire publié à Nîmes en 1876, Louis Roumieux (1829-1894) en est le rédacteur en chef. La publication, suspendue pendant plusieurs mois en raison de démêlés avec la censure, reprend en avril 1877 sous le nom : La Cigalo d'or. Le journal disparaît en septembre 1877, au bout de 52 numéros, pour des raisons financières. Alcide Blavet et Albert Arnavielle avec le concours de Louis Roumieux remontent La Cigalo d'or en avril 1889. Elle devient alors l'organe officiel des Maintenances de Languedoc et d'Aquitaine et est publiée à Montpellier. C'est dans la Cigalo d'or que Li Fiho d'Avignoun de Théodore Aubanel parait pour la première fois. De nombreux félibres de renom y collaborèrent. Il contient de la poésie, des contes, pièces de théâtre, des proverbes, des billets d'humour, des chansons, des fables, etc. Des débats émaillent certains numéros entre les partisans de la terminaison provençale en « o » et les partisans de la terminaison languedocienne en « a ». Les principaux contributeurs sont : Louis Roumieux, Albert Arnavielle, Alcide Blavet, Antonin Glaize, Théodore Aubanel.

Consultez les numéros numérisés sur La Plateforme Patrimoine culturel en ligne en cliquant sur ce lien.

dominique_vignette.jpg
Dominique
Roumieux, Louis (1829-1894) Rédacteur en chef
Journal hebdomadaire publié à Nîmes en 1876, Louis Roumieux (1829-1894) en est le rédacteur en chef. La publication, suspendue pendant plusieurs mois en raison de démêlés avec la censure, reprend en avril 1877 sous un autre nom : La Cigalo d'or (Nîmes). Le journal disparaît en septembre 1877, au bout de 52 numéros, pour des raisons financières. Alcide Blavet et Albert Arnavielle avec le concours de Louis Roumieux remontent La Cigalo d'or en avril 1889. Elle devient alors l'organe officiel des Maintenances de Languedoc et d'Aquitaine et est publiée à Montpellier. C'est dans la Cigalo d'or que Li Fiho d'Avignoun de Théodore Aubanel parait pour la première fois. De nombreux félibres de renom y collaborèrent. Il contient de la poésie, des contes, pièces de théâtre, des proverbes, des billets d'humour, des chansons, des fables, etc. Des débats émaillent certains numéros entre les partisans de la terminaison provençale en « o » et les partisans de la terminaison languedocienne en « a ». Les principaux contributeurs sont : Louis Roumieux, Albert Arnavielle, Alcide Blavet, Antonin Glaize, Théodore Aubanel.

Roumieux (Rédacteur en chef) et Baldy (Imprimeur) ont  été condamné par le tribunal de première instance de Nîmes pour diffamation et injures de complicités. Le plaignant est Dominique Alibert (marchand de bois) et "ennemi" de Roumieux.
Toute l'affaire ainsi que le détail des condamnations sont publiés dans le n°18 (14 janvier 1877).

Consultez les numéros numérisés sur La Plateforme Patrimoine culturel en ligne en cliquant sur ce lien.

ciagalo_narbouneso_vignette.jpg
La Cigalo narbouneso
Albarel, Paul (1873-1929)
Revue mensuelle publiée à Narbonne de 1911 à 1949 par l’école félibréenne “La Cigalo Narbouneso”. Fondée par Paul Albarel (1873-1929), ses principaux contributeurs sont Charles Pelissier, Etienne Barraillé, Jules Azema.

Consultez les numéros numérisés sur La Plateforme Patrimoine culturel en ligne en cliquant sur ce lien.
camel_vignette.jpg
Lou Camel
Hot, Laurent (1863-1928) Directeur de publicaion
Lou Camel est un journal bimensuel publié à Béziers de 1904 à 1906 puis de 1922 à 1927. Le journal est publié en occitan, son premier directeur est Laurent Hot, les principaux collaborateurs sont René Fournier, Jean Laurès, Pierre-J. Bédard, Melchior Barthes, Félix Niel. Emile Barthe (1874-1939), félibre majoral, en devient directeur en 1922 et installe son siège chez lui au Café des félibres sur les allées Paul Riquet.
Lou Camel est le journal humoristique, littéraire et artistique des félibres biterrois. Il contient des chroniques, feuilletons, pièces, actualités, brèves et extraits des œuvres d’auteurs biterrois. Il contient des publicités. Tiré à 300 exemplaires à sa parution, il atteint 3000 au bout de 2 ans.

Consultez les numéros numérisés sur la plateforme des Archives départementales de l'Hérault.

vignette_Semanado.jpg
La Semanado

Consultez les numéros numérisés de La Semanado sur Gallica (BnF) en cliquant sur ce lien.

seance_vignete.jpg
Séances de l'Athénée de Forcalquier et du Félibrige des Alpes
Athénée (Forcalquier, Alpes-de-Haute-Provence)
Escoro des Aup

Consultez les numéros numérisés sur Gallica (BnF) en cliquant sur ce lien.

armanac_mountanho.jpg
Armanac dera Bouts dera mountanho
Escolo deras Pireneos
L'Armanac dera mountanho est publié par l'Escòlo deras Pirenéos, l'école felibréenne des Pyrénées, de 1908 à 1948.
sus 14