Explorar los documents (4742 total)

vignette_55634.jpg
Arnaudin, Félix (1844-1921)
Les contes recueillis par Félix Arnaudin autour de Labouheyre à la fin du XIXe siècle, constituent une pièce maîtresse de son oeuvre ethnographique. Peu de terroirs en France peuvent s'enorgueillir d'une investigation aussi poussée et aussi consciencieuse. Après le succès de l'édition bilingue des Contes populaires de la Grande-Lande (Tome 1 des Oeuvres complètes de Félix Arnaudin en 9 volumes) aujourd'hui épuisée, cet ouvrage (également bilingue français-gascon), illustré de photographies de Félix Arnaudin et de dessins, propose une sélection de contes brefs présentés par Joël Miro. II est accompagné d'un CD contenant les lectures de ces contes par une grand-mère landaise. Cet enregistrement audio donne ainsi à entendre la "voix des Landes" et souligne que ce travail ethnographique s'inscrit à part entière dans la tradition de la littérature orale française.
vignette_55633.jpg
Letort, Solveig
Le 28 octobre 1971, les habitants du plateau du Larzac apprennent à la télévision par la voix du ministre des Armées, Michel Debré, la décision officielle de l'extension du camp militaire du Larzac. Les paysans décident alors de s'engager dans une lutte pour défendre leurs terres en mobilisant autour d'eux un large mouvement animé par des comités de soutien répartis dans toute la France. En 1981, la promesse du candidat François Mitterrand, élu, est tenue. Il renonce à l'extension du camp militaire. Mais le Larzac ne s'arrête pas là. Un " après Larzac " se met en place, qui poursuit un développement agricole et culturel basé notamment sur la gestion collective des terres, le renforcement des solidarités locales, nationales et internationales.
De 1971 à 1981, en 10 années de création et de diffusion, le Larzac a peu à peu dessiné l'image d'un combat à valeur de symbole. Ces centaines d'affiches réalisées dans l'enthousiasme ou dans la rage parfois ont eu le mérite de mettre à jour une formidable énergie créative. Les affiches et documents iconographiques réunis dans ce livre n'ont pas été uniquement choisis pour leurs qualités esthétiques, mais aussi en fonction de leurs messages. Parfois très belles, signées de grands noms, souvent anonymes, elles permettent de suivre l'évolution de 10 ans de lutte.

(présentation extraite du site de l'éditeur)
vignette_55632.jpg
Burguière, Christiane
Octobre 1971. Le ministre des Armées annonce à la télévision l'agrandissement du camp militaire du Larzac. Cent sept exploitations sont appelées à disparaître. Paysans et familles engagent une lutte d'opposition, rejoints par des milliers de sympathisants. Les pouvoirs publics cherchent à affaiblir et diviser le mouvement. Année après année, la procédure juridique est menée à son terme et donne ainsi à la lutte sa légitimité, lutte qui trouve sa force dans l'unité, l'imagination, la non-violence. Ce témoignage évoque la vie quotidienne de ces dix années jalonnée de réunions, d'actions, de manifestations : des tracteurs à Rodez aux brebis sous la tour Eiffel, des grands rassemblements à la marche sur Paris... Dans un monde aujourd'hui démobilisé, le Larzac reste symbole de résistance, de solidarité, d'espoir.

Christiane et Pierre Burguière ont fait partie des familles d'agriculteurs signataires du «serment des 103» en 1971, lorsque la lutte contre l'extension du camp militaire du Larzac a débuté. Leur GAEC familial, la ferme de l'Hôpital, située à 9 kilomètres de Millau, devient un lieu actif de la mobilisation locale et, le téléphone y étant installé, un des points clés de la communication entre les militants, les sympathisants et la presse. Christiane Burguière fait également partie depuis 1978 de l'équipe bénévole d'animation du journal Gardarem lo Larzac, pour laquelle elle rédige la rubrique «Il y a vingt ans».

(présentation extraite de la couv. de l'ouvrage)
vignette-55629.jpg
« Rufa es lo sieisen albom de Du Bartàs. Es una exploracion conteirala, que se noirís a las rasigas de las musicas popularas dels paises d’Òc.

Amb eles la Mediterranèa ven un aire bèl de jòc, que ie cantan percussions a l’encòp potentas e sensiblas, una polifonia imaginada e una instrumentacion eteroclita. Tornan inventar e mestissar lo Lengadòc, crusòl istoric de rescontre de pòbles, lengas e musicas. Lo quartet canta e joga aquela mosaica amb una creativitat sens limita : jòcs de votz, de lenga e armonias inovadoiras.

La poésia de Joan Bodon, de Leon Còrdas e de Laurent Cavalié venon cançons que s’i mesclan vira-lengas, cronicas istoricas e politicas, musica per dançar, percussions salvatges…

La mediterranèa, tèrra de comunion, de jòias e de colèras s’i alena a plen buf. » - Sirventés
vignette-55628.jpg
Collectif Quinzena Occitana
La Quinzena Occitana 2020 que’s harà deu 19 de seteme au 4 d’octobre.
Au programa : mustra, concèrts, randolejada urbana, passejadas, velhada, conferéncia, projeccions de filmes...

Deu 19/09 au 03/10 - Marmanda
Ostau Marmandés

Dissabte 19/09 - Folaironas
Espaci culturau Le Galion
    • 18 h - Inauguracion
    • 19 h - Cantèras
    • 20 h 30 - Concèrt polifonias dab La Mal Coiffée

Dimenge 20/09 - Agen

Au pè de la « passerelle du Gravier »
    • 15 h – Randolejada urbana e istorica

Dijaus 24/09 - Marmanda
Ostau Marmandés
    • 20 h 30 – Velhada conferéncia : « Des bêtes et des hommes : un patrimoine à déchiffrer » avec Frédéric Figeac

Dissabte 26/09 - Frespuèg
Souleilles
    • 9 h - Passejada campestra
    • 13 h – Possibilitat de disnar - Reservacion au 06 76 47 32 12 abans lo 24/09
    • 15 h – Vesita deu musèu deu hitge gras

Dijaus 01/10 - Marmanda
Cinèma Le Plaza

Dissabte 03/10 - Sent Alari de Lusinhan
Sala de las hèstas

Dimenge 04/10 - Pena d'Agenés
Pòrta de Ferracap
    • 15 h – Passejada familiau contada : « Sul caminol de las trèvas / Sur le sentier des apparitions »

Abans e pendent la Quinzena Occitana
A l’escadença de la « Nuit Blanche de la Culture », los 25 e 26 de seteme au Conselh departamentau, ua flashmòb, en fin de vrèspe que permeterà d’amassar tots los e totas las qui auràn aprés las tres cantas prepausadas suu Padlet.


Deu 06/10 au 09/10 – Escòlas mairaus d’Agen, La Ròca Timbaud, Montsempronh e Libòs, e Ròcafòrt

    • Entau joen public escolar : Espectacle "Som som" suu tèma de las sonalhas.


Informacions

Lo collectiu Quinzena Occitana d’Òut e Garona, qu’ei compausat, uei lo dia, de 6 associacions d’Òut e Garona : Culturas d'Òc (ex-ACPA), Agenés tèrra occitana (ATO), Arts et traditions populaires de Marmande (ATP Marmande), Escòla occitana d'estiu – IEO 47 (EOE-IEO 47), Association pour l'enseignement de et en occitan (Oc-Bi 47) e l'Associacion Per doman. Aqueth Collectiu que tribalha en estreta collaboracion dab lo servici Cultura deu Conselh Departamentau d’Òut e Garona.

Lo programa sancèr de la Quinzena Occitana
vignette-55627.jpg
Mairie d’Anglet

La Mairetat d’Anglet qu’organiza, dens l’encastre de las Jornadas Europèas deu Patrimòni, ua jornada dedicada a l’identitat gascona, lo dissabte 19 de seteme 2020 :

  • De 10h a 12h à Talhèr de polifonias gasconas dab Fanny Chatelain ;
  • De 15h a 18h à Mustra « Bascons nous sommes ! Histoires de ressemblances... » de Jean Duverdier ;
  • A 15h à Visita guidada de la mustra en basco ;
  • A 16h à Visita guidada de la mustra en gascon.

Tot que’s debanarà a l’espaci culturau Uei en Gasconha, situat au Centre culturau Tivoli, 27 arrua d’Euskadi, ad Anglet.

Lo programa sancèr

vignette-55614.jpg
Gràcias a una hòrt bona memòria e un grand saber-har de contaira, Francesa « Niní » Dubourg, 88 ans, autant discreta com luminosa, nos hèi partatjar los grands moments de sa vita. Vasuda en 1929 a Lubbon (40), Niní èra la darrèra d’una coada de 9 mainatges. Orfanina de dòra, estot plaçada com goja a Gajac (33) a l’atge de 11 ans e coneishot hòrt viste la vita d’una hemna de la campanha, hèita de hòrt de trabalh : las vacas, los pòrcs, la poralha, lo casau, la cosina, la bugada, etc. Urosa dab son òme, Niní avot la dolor de pérder son sol hilh quan avè sonque 11 ans. Mès maugrat aqueth malhur, a conservada sa doçor, son amabilitat e sa bienvolença. Vesoa dempui un trentenat d’annadas, la quietud es arribada dab la retirada e la vita dens una residéncia per vielhs a Vasats : « Aciu, siu bien. Jo que n’èi pas jamèi avut de vacanças, son mas vacanças. E adara, me deishi víver. »

Tà'n saber mei
vignette-55613.jpg
Filmat pendent los dus datrèirs mes de la vita, Andrèu Faugère parla de las servituds deu bordilatge e de lus transformacions de l'agricultura, de la sociabilitat paisana d'autes còps, de sa complicitat dab la natura e de sa passion de la caça, de sa defensa deus camins comunaus e tanben deu vielhèir e de la mòrt. Filmat en occitan e au ritme lent d'un òmi vielh de 98 ans, aqueth documentari es un omenatge caloròs a un praube bordilèir de las Lanas de Gasconha, petit de talh mès grand d'esperit e de conviccions.

Tà'n saber mei
vignette-55612.jpg
« Bastard, bastard, hèit a la sèga, vasut au parc. »

Vasut « bastard » en 1950, lo Jan-Claudi Bouin creishot a Usèste dens una familha on i avè quate generacions qu’avèn l’occitan coma lenga principala de communicacion. Après aver escasut au concors de la Pòsta, arriba a París lo 6 de mai de 1968 e s’estanca de trabalhar dus jorns après. Quate ans pus tard, demissiona de la Pòsta per viatjar e véser lo monde. Après aver traversat l’Euròpa e lo Saharà, trabalhat en Africa, passat de longs mes en India e au Nepal, se’n torna a Usèste e ven talhaire de pèira tot en continuant, mantuns mes dens l’annada, de viatjar en Asia o en America deu sud, sol o en familha. Fidèu a sos engajaments de joenessa, viu adara dens un ostau en bòi bastit de sas mans dab materiaus de recuperacion e hòrt d’ingeniositat. E per coronar lo tot, ven de tornar trobar son frair de pair.

Tà'n saber mei
vignette-55611.jpg
Vasut a Usèste en 1921, l’Edoard Cantau creishot dens una familha de bordilèirs-gemèirs. Après son maridatge, vingot eth tanben bordilèir pui fermièr. En mèi deu trabalh de la tèrra e de las bretas, cercant autant a se ganhar la via com lo contacte dab las gents, se botèt viste a elevar polets que vendot, pendent mèi de 40 ans, suus marcats deu Vasadés. Petit òme de « 50 quilòs », estacant e conviviau, volontari e determinat, faceciós e badinaire, nos parla de sa vie e la de son vilatge, e nos conta, dab hòrt d’umor et de saber-hèser, quauquas hèitas e anecdòtas saborosas sus Usèste. Nos quitèt en 2019 a l’atge de 98 ans passats.

Tà'n saber mei
sus 475