Explorar los documents (354 total)

potingasdeuposoer.jpg
« Las potingas deu posoèr de Gasconha — Les remèdes du sorcier gascon » de Miquèu Baris vient de paraître aux éditions IEO Lanas. Le conteur et poète landais propose dans ses 30 chroniques bilingues des remèdes de grand-mère pour soigner les maux. Il explique par exemple la façon de soigner le rhume, les avantages de la menthe sauvage, « l’herbe des sorcières » et les propriétés naturelles médicinales de l’ail et de l’oignon.

Le livre permet tout particulièrement de découvrir ou de redécouvrir la nature de notre Gascogne. Il est gratuit et téléchargeable sur le site :

- tome 1 : http://ieo40lanas.e-monsite.com/boutique/livre-gratuit-a-telecharger/les- remedes-du-sorcier-gascon-bil.html

- tome 2 : http://ieo40lanas.e-monsite.com/medias/files/las-potingas-deu-posoer-de- gasconha-t2-miqueu-baris-sans-son-.pdf

Langues : français-occitan
literaturaoccitanaatgemejan.jpg
Gérard Gouiran vient de publier Études sur la littérature occitane du Moyen-Âge, une sélection d'études sur le Moyen-Âge occitan.

L'étude des troubadours Bertrand de Born, Arnaud Daniel, Bernard de Ventadour, Guillem de Berguedà, Falquet de Romans et Sordel est suivie de la recherche sur les romans : Jaufré, Flamenca et le bovarisme avant la lettre de la dame des Nòvas del papagai.
Les avant-propos sont de Gilda Caiti-Russo.

Langue : français
ISBN/EAN : 978-2-35935-168-2
Plus d'informations : http://www.univ-montp3.fr/llacs/vient-de-paraitre-etudes-sur-la-litterature-occitane-du-moyen-age-de-gouiran-gerard/ 
tangran.jpg
Reprenant le principe de la comptine Trois p'tits chats, l'album dévoile un géant et ses rapports avec le monde qui l'entoure.

Genre : Éveil, imagiers et premières notions
Langue : gascon
ISBN : 978-2-86866-128-9
Pour en savoir + : https://www.pernoste.com/Modules/Commandes/Commandes.aspx?RayonId=9 
seuvaladegrosclaude.jpg
Seuvalada deu Larvath (Histoire de l’abbaye de Sauvelade) de Michel Grosclaude est réédité intégralement et présenté par Christian Lamaison.

Genre : Récit
Langue : gascon béarnais
ISBN : 978-2-916718-72-9
Pour en savoir + : http://ostaubearnes.fr/Deux_ouvrages_pour_les_amoureux_de_la_langue.762.5.html

Michel Grosclaude (1926-2002) est l’auteur de cette histoire réalisée dans les années 70. Elle fut éditée en quatre fascicules grâce aux moyens de duplication de l’époque. Est ajouté en annexe de cette réédition L’assassinat de l’abbé de Sauvelade par Benoît Cursente, historien.
libredelcausse.jpg
De la Belle époque à 1968, de la Guerre de 14 à l’Occupation, à la Résistance, et à l’essor des Trente glorieuses, une saga familiale sur trois générations où, du Causse rouergat jusqu’à Montpellier, il n’est pas seulement question de travail et de fermes à sauver, mais d’argent, de sexe et de passion.

Genre : roman
Langue : occitan languedocien
ISBN : 978-2-85927-119-0
Pour en savoir + : http://www.vent-terral.com/blog/collections/paratge/lo-libre-del-causse/

« Au plus haut, il y a le pays. Sans illusion de pays perdu. La misère, l’orgueil. Les hommes. Tout s’intègre au roman. Pas un seul personnage, même le maître d’école, même Lisotte qui n’est qu’une fille de ferme, et même… et même…, pas un seul personnage qui ne soit de chair et d’os, dont la destinée ne soit inscrite dans les réalités économiques et sociales du temps, authentique jusque dans sa retenue, jusqu’à cette non-liberté qui semble les caractériser tous. Un pays d’explosions rentrées. Je vous invite à y rentrer. » (Yves Rouquette). Paul Gayraud (Sévérac-le-Château, 1898 - Montpellier, 1994), agent puis contrôleur de l’Enregistrement, blessé de guerre en 14, membre actif de la Résistance en Rouergue, a écrit l’essentiel de son œuvre en occitan, avec les deux tomes du tomes del Libre del Causse puis les quatre tomes du Vièlh Estofegaire.
fableFabre.jpg
Fabre, Jean-Henri
« Comme celles publiées dans le Tome 1, les fables et poésies rassemblées dans ce deuxième volume des oeuvres poétiques de Jean Henri Fabre ont été publiées une première fois par les soins de Pierre Julian, en 1925, à la Librairie Delagrave à Paris. Ce volume portait en sous- titre la mention : « Recueillies en édition définitive du centenaire ». La traduction des vers simples et charmants de Fabre doit le plus souvent être littérale pour être fidèle. Aussi cette traduction française, qui s'inspire forcément de la première traduction de Pierre Julian, reprend-elle les mêmes passages en traduction littérale. Mais nous avons voulu aussi «défranciser» le texte en conservant certains mots provençaux, soit parce qu'ils sont passés dans le langage courant dans le sud de la France, comme pitchounet ou caganis (le dernier de la nichée), soit parce qu'ils sont facilement compréhensibles au lecteur francophone, comme enfantounet. Cela conserve peut-être encore un peu plus la fraîcheur et la simplicité des poésies de Jean Henri Fabre qui sont, quoique l'on en dise, parfois des fables et parfois essentiellement le contraire. »

Illustrateur : Vincent Martin-Granel
Genre : poésie
Langue : occitan provençal, français
En savoir plus : http://lauceulibre.com/tags/fables-et-po%C3%A9sies-tome-2 
v_FM-Castan.JPG
« La Déclaration de Nérac » de Bernard Manciet et Félix Castan divise les écrivains d’oc (1956)
Castan, Félix-Marcel (1920-2001)
Manciet, Bernard (1923-2005)
Co-signé par Bernard Manciet et Félix Castan en 1956 et diffusé à Montauban en 1957 à l'occasion de la première Biennale de poésie occitane, ce manifeste définit les bases de l'approche culturelle de l'occitanisme, qui sera celle de Félix Castan tout au long de sa vie. Il y affirme la nécessité de travailler au développement d'une littérature occitane, d'une poésie occitane voire d'un art occitan en général, au lieu de rester concentré sur la préservation de la langue d’oc comme fin en soi. Castan rejette en outre les revendications politiques et économiques de l'occitanisme de son temps, lui opposant une création culturelle occitane active, actrice de la pluralité culturelle de la nation française, faisant ressortir la primauté d'une Occitanie culture sur une Occitanie entité.

Le texte de ce manifeste à été publié dans  OC, n° 204, (avril-mai-juin 1957) sous le titre « Manifèst neraqués-montalbanés ». Félix Castan le republie en 1984 dans son Manifeste multi-culturel et anti-régionaliste sous le titre « Déclaration de Nérac ». Il a été imprimé une nouvelle fois sous le titre « Manifèst de Nerac » dans la revue OC du 20 juillet 1991,  pp. 15-17 .
Affiche-publicar-deyme_25-mars.pdf
Commune de Deyme
Dans le cadre du réseau des bibliothèques du Lauragais 

Programme

Au cours de cette conférence, l'auteur parlera du cheminement qui l'a porté à devenir un défenseur de l'occitan, puis un auteur dans cette langue. Il parlera de son travail et de son œuvre, puis fera une présentation rapide de la littérature contemporaine. 

Informations pratiques 

Salle de la vieille ville 
Entrée libre
Buffet partagé en suivant – Inscription indispensable au 05.61.00.51.16

bandeau_publication_lomag_libre.jpg
Yvon Puech - Lo Diari / IEO MP

Es pas conegut coma o se meritariá, l’escrivan occitan de Roergue Pau Gairaud… Aquí lo sentiment de mai d’un, roergàs o pas; èra lo d’Ives Roqueta per exemple.

Cal dire que Pau Gairaud cerquèt pas jamai la glòria e demorèt totjorn qualqu’un d’independent. Escriguèt sempre de son biais, coma o explicarà dins « La sintaxa milhaguesa » (Rodés, Subervie, 1986). « Car j’écris pour le plus grand nombre » ditz Pau Gairaud dins son avantprepaus del « libre del Causse » ont confisa que vòl caminar dins la dralha de sa « trinitat felibrenca » : Mistral, Justin Besson, Fèliç Remize. Cal confessar tanben que d’unas de sas tematicas podián, a l’epòca, susprene...

 

E vaquí que l’escasença nos es donada de far coneissença amb Pau Gairaud, l’ocasion de descobrir son òbra. Ven de paréisser « Lo libre del Causse »(julh de 2016), en grafia normalizada o cal precisar, a las edicions « Vent Terral». Aquel libre recampa dos tòms que se trobavan gaireben pus : «  Lou libre del Causse » (Rodez, Carrère, 1968) ; « Lou segound libre del Causse » (Rodez, Carrère, 1970).





Pau Gairaud nasquèt a Severac lo Castèl dins Avairon lo 4 de genièr de 1898, d'una maire modista capelièra e d'un paire que fasiá lo peirièr. Moriguèt a Montpelhièr lo 23 de març de 1994 a 96 ans.
Faguèt una carrièra dins l'administracion, coma recebeire de l'Enregistrament en Corsega e en Losera a Sant Chèli d'Apchèr.
Pendent la guèrra granda de 1914-1918 foguèt nafrat e li mancava lo braç drech; aquò l’empachèt pas de prene lo maquís pendent la segonda guèrra e de jogar un ròtle important dins la Resisténcia.
En mai dels dos libres del Causse, son òbra en occitan compren una autra « saga », la del « Vièlh estofegaire » qu’aqueste còp se debana pas solament dins la campanha avaironesa mas tanben dins la vila de Tolosa. Compren quatre libres :
• « Una filha de l'an quaranta ». I, C.G.L.O., Vedène, 1975
• « Riqueta ». Lo vièlh estofegaire II, Rodez, Imprimerie Subervie, 1978
• « Per las colonas de Tarn ». Lo vièlh estofegaire III, Rodez, Imprimerie Subervie, 1981
• « La sèxólòga ». Lo vièlh estofegaire IV, Rodez, Imprimerie Subervie, 1982


Quin es l’eròi vertadièr del « libre del Causse »: Palfèrre, Pèire Escordonac, que dobrís lo libre al palatz de justícia de Riom d’Auvèrnha, entre dos gendarmas? La bòria de Sarnac dins lo país de Severac e la vida vidanta de tres generacions de païsans, de la Bèla epòca a 1968? La lenga qu’aima Pau Gairaud : « assagi d’escriure, ieu, tant plan coma parlava -amai parla encara- lo pastre caussenard» (exèrg de « Una filha de l’an quaranta ») ?

Vaquí çò qu’escriu Enric Molin : « una lenga clara, naturala, que repetinga leugiereta, mirgalhada d'esperit trufarèl … quicòm de vertadièr, gaujós qualque còp e tendre quand s'endeven, sovent rebelut e brutal a l'ocasion, coma la vida d'aqueles masses perduts dins aquel país de secada »

Cal dintrar dins l’òbra coma nos i convida Ives Roqueta : « A cima, i a lo país. Sens illusion de país perdut. La misèria, l’orguèlh. Los òmes. Tot s’intègra al roman. Pas un sol personatge, e mai lo mèstre d’escòla, e mai Lisòta qu’es pas mai qu’una filha de bòria, e mai... e mai... pas un sol personatge que non siá de carn e d’òsses, que son astrada siá pas escricha dins las realitats economicas e socialas del temps, vertadièr fins que dins sa retenguda, fins dins aquela non-libertat que sembla los caracterizar totes. Un país d’explosions dintradas. Vos convidi a i dintrar. »

Joan-Maria Pieire, el, convida a s’ataular: «Lo libre del Causse», un cunh de cambajon, un cantèl de pan, un talh de Ròcafòrt, e un tassonat de vin: « Sèm contents e fièrs d'aver un escrivan de la mena de Paul Gayraud qu'escriu las epopèas grandas de las familhas roergassas, cossí se margan aquelas familhas e çò que se passa endejós d'aquelas familhas.
I a un pauc de Maupassant dins Gayraud. Per l'epòca que conta: una lenga rica-rica, saborosa, gostosa que gostosa. La lenga sauta, rebombís, escopís sang e fuòc, peta santat e vida. Un vocabulari extraordinari ! Aicí cap de mot sentís pas lo diccionari. La lenga occitana pòt èsser contenta de se veire aparada per un escrivan tant confle de vocabulari, coma l'es Gayraud.
E es atal que, sens far lo semblant de res, Gayraud conta e conta pas qué que siá. Car Gayraud a quicòm a dire. Rai de la lenga, i a tanben l'istòria.
Ataulatz-vos coma s'èretz davant un tròç de cambajon, un bocin de pan, un flòc de Ròcafòrt, e un brave veirat de vin. Gayraud, aquò's tot aquò per la lenga, e mai qu'aquò per lo dire. Se dirà e se ditz qu'es mai que los escrivans dels pus modèrnes.»


A descobrir donc, sens moderacion, aquel « Libre del Causse » e son autor Pau Gairaud.

Yvon Puech

unnamed (1).jpg

Avec

Nathalie Aftimos
Maud Curassier
 
Deux serveuses-liseuses essuient les vers à leur comptoir. A disposition, une carte détaillée, un bouquet de poésies hétéroclites qu’elles murmurent ou scandent au gré des oreilles qui se tendent. Leurs diverses bouteilles, carafes et théières contiennent des trésors de rimes. Des plus grands textes de la littérature française aux plumes d’artistes plus méconnus, d’ici ou d’ailleurs, elles lisent le poème choisi au préalable par l’auditeur. La lecture se savoure intimement sous leur para-bruits...

 

LE MENU

Choisissez votre saveur...je choisirai votre poème !


LA SAVEUR NATURE

Bol d’air et bain de fraîcheur pour un moment champêtre, la meilleure cuvée de Dame Nature !Mettez vos papilles gustatives en vacances !Une sélection au naturel ! Produits frais du marché, sans figures de styles ajoutées.

LA POMME D'AMOUR
Rimes embrassées en ballades composées. Désirs charnels et rêves de belles.Regards, baisers, caresses et frissons assurés (goût Passion pour tous nos sorbets).

L'ASTUCE DU CHEF
Le chef vous livrera ses secrets
Le chef vous livre ses secrets. Il épluche ses rimes et vous sert ses vers sur un plateau d'argent, il décortique sa prose dans l'envers du décor pour en sortir les sucs, le sucre, la sève : comment faire monter la sauce au bain-marie*, comment marier les saveurs aux sonnets, comment cuire des quatrains composés...

L'EXPRESSO
Poésies rapides. Encas sonores pour esprits pressés.
A consommer à tout instant, de tout temps, en coup de vent.

Fiche technique

· Durée : à définir avec l’organisateur
· Animation tout public
Fiche technique complète 

sus 36